Ciao petite boule

2 02 2011

Comme prévu, le brancardier vient me chercher à 9h45 et … je suis prête! Enfin une image sympa : un beau grand black musclé et souriant. Son p’tit nom, Souleymane. Et Souleymane il te parle comme si on se connaissait depuis toujours : “Alors çà va Madame Clot ? pas trop angoissée ?” Moi bien sur “nan, nan pas du tout”. Il fonce Souleymane. Il va à fond dans les longs couloirs de l’hôpital. Bien sur, je vois défiler les fameux néons au plafond tout le long de notre court voyage. Arrivée dans la salle d’attente du bloc. Alors là, c’est pas mal non plus. Des lits roulants alignés, garés comme sur un parking avec des étiquettes collés au pied des lits. C’est chacun son tour. Je remarque vite que certains sont aussi réveillés que moi, d’autres en revanche ont l’air totalement dans le pâté! Je comprends vite que ce lieu sert aussi de “salle” de réveil pour ceux qui sortent du bloc. Et toujours toutes les petites fourmis qui courent dans tous les sens. Bon, les petites fourmis se sont transformés en frelons. En effet, ce lieu est plutôt occupé par des garçons qui poussent, décalent, rangent, font et refont les lits et les tables d’opération sur lesquels passent des dizaines de corps meurtris par la maladie, la douleur. Tous les âges, toutes les couleurs, tous les genres. Eux, ils gardent le cap. Çà rigolent, çà charrie, çà se plaint. C’est comme au bureau en fait… Sauf que c’est moins glamour que chez L’Oréal, merde, quoi!! L’anesthésiste me rend visite. Tout est ok. J’aperçois 3 secondes le chirurgien, qui va m’enlever ma p’tite boule. Le docteur Evelyne B. Je la vois comme une femme formidable. La cinquantaine, des yeux verts aciers, un visage dur. Lors du rendez-vous pré opératoire, j’ai vu tout suite que c’était une routière du bloc. Elle ne fait que çà. Des tumoréctomie. Elle voit des seins tout le temps. Elle sauve des vies tous les jours. Et çà fait des années… Tant mieux, çà me rassure. Elle connait son sujet par coeur. Mais là, pas le temps de lui parler. Je me rappelle simplement à ce moment là que je suis sa dernière patiente de l’année 2010. Après c’est les vacances. Elle prend le train dans l’après-midi. Elle va à Gordes où elle a une maison. Elle va passer les fêtes en famille. Peut-être que moi aussi, je passerais les fêtes en famille… Mais sans ma fille Manon. Nous avons du changer nos plans. Elle est partie au pied levé chez Mamie, en Provence, avec son cousin et sa cousine. Elle sera mieux là-bas. Dans une ambiance joyeuse. Dommage, c’était la première fois que nous avions prévu un Noël chez nous, en famille justement. Mon Homme et les 3 enfants. Dans notre maison. Celà faisait des années que nous passions Noël à Grasse, chez ma mère ou plutôt à son chevet, en se disant à chaque fois que c’était peut-être son dernier Noël. Atteinte d’une maladie des bronches, elle a passée des années reliée à un fil d’oxygène 24h/24. Souffrant de multiples maux découlant des traitements, elle pouvait faire de moins en moins de choses ou alors à 2 à l’heure. Bon mais là n’est pas le sujet. Je parlerai de ma mère plus tard. Pour une fois le sujet c’est MOI! Je pars donc en salle d’op’. Déco classique. Murs blancs. Meubles acier (remarque c’est tendance). Lumière franche. EnOOOOrme lampe au dessus de moi. Et les petites fourmis qui préparent le cochon pour le boucher. Çà va à 200 à l’heure. Et çà me couvre de Bétadine jusqu’au nombril… Et là je demande : “Heu… çà s’en va au lavage ?”. “Ben, oui” me répond l’anesthésiste qui a l’air de me prendre pour une pomme. Faut dire que comme question importante, y à mieux. Bon, maintenant on m’écarte le bras gauche, le tire vers l’arrière (heu… s’il vous pl… çà tire un peu là, heu… nan, là çà fait mal… ” Oups, pardon” finit-il par dire!! C’est quand même dingue ces gens qui pensent que tu dors ou que tu es un mannequin en plastique comme à la fac, et sur lequel tu peux tirer, piquer, ouvrir, etc…). Et maintenant l’infirmier anesthésiste dit “Attention, je pique”. Et là je me dis en moi-même : “Ouais, t’as raison, au point où j’en suis, tu peux piquer. Et puis comme çà je vais partir voir Morphée, çà sera plus cool”. Même pas le temps de finir ma pensée, je disparais des contrôles radars…le_bloc2.jpg


Actions

Informations





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 20 articles | blog Gratuit | Abus?