Retour dans le monde réel

17 02 2011

Depuis l’annonce de mon cancer, je vogue sur un nuage. Parfois noir, parfois rose mais toujours dans une sorte de suspension au dessus du monde réel. C’est dans ces moments là que je réalise le chaos dans lequel nous a plongé l’annonce de la nouvelle. Je me sens à nouveau bien, du moins j’en ai l’air, le 3 janvier 2011 lorsque je reprends le chemin du bureau. La porte de Sèvres, impraticable dès 8h du matin , le périph intérieur bouché, comme d’hab, la sortie Porte de Champerret, un jour sur deux embouteillée, et l’arrivée dans le parking au bout, tout au bout de la rue de Villiers, avec ma toute nouvelle voiture rouge. Rien n’a changé dans ce parcours du combattant quotidien et ce matin, çà me rassure! Je débarque au bureau avec un avantage : celui de passer inaperçue puisque c’est aussi le retour des congés de fin d’année de la plupart de mes collègues. Mais les miens de collègues, les vrais, ceux qui sont un peu plus que çà, me réservent un accueil privilégié. Tous sont heureux de me retrouver et surtout viennent aux nouvelles. Je sens une grande sincérité et une vraie chaleur de la part de ceux avec qui je partage mon quotidien parfois depuis plusieurs années. J’allume mon ordi et, comme après un banal retour de vacances, j’écume les 450 mails arrivés dans ma boîte aux lettres. D’autres collègues-amis, proches et moins proches, passent me voir. Je leur donne un état des lieux. Çà va. Mais le rendez-vous important, celui qui va déterminer si je serai encore au bureau au printemps, c’est le 12 janvier, c’est à dire la semaine prochaine… Et puis on parle d’autres choses, du boulot surtout, des soirées à venir, des fiestas. On rigole aussi beaucoup comme d’hab. Du taf on en a, toujours, mais de la bonne humeur et de l’affection aussi. On est dans l’échange et pour un service de com, çà parait évident. Et ben, en fait pas du tout. Car travailler dans la com, c’est peut-être tendance mais être un vrai pro de la com, c’est autre chose. Et nous, on a appris à cultiver l’échange depuis 4 années maintenant…. Un échange sincère, vrai, avec des accroches parfois, avec de l’humour, très souvent. Et c’est magique. Les journées passent, se ressemblent, comme souvent quand on a “la tête dans le guidon”, mais, pour moi, ces 10 jours de boulot ont une autre saveur. Je sens déjà que je dois en profiter. Je sais déjà que çà va s’arrêter…


Actions

Informations





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 20 articles | blog Gratuit | Abus?