Maintenant, je sais ce que c’est…

10 05 2011

Voilà, çà y est, je connais. Maintenant quand j’entendrais le mot chimiothérapie, je verrais de quoi il s’agit!! Le jeudi suivant, j’arrive à me trainer jusqu’au Groupe Marie Claire, devant lequel se tient une petite opération RP sans prétention mais que j’ai la fierté d’avoir imaginée et mise sur pied avant mon départ en arrêt maladie… Un taxi anglais décoré en jardin pour la présentation aux journalistes d’une nouvelle collection de parfums Cacharel… Or il se trouve que le siège du groupe se trouve à quelques centaines de mètres de chez moi et que j’ai très envie de voir ce que çà donne. Mon Homme - toujours lui - me dépose en voiture (même 500 mètres, c’est beaucoup quand on est fatiguée). Je retrouve avec beaucoup de plaisir ma boss et la petite équipe qui a monté le projet avec nous : la fleuriste, la stagiaire, le chauffeur, l’agence. Et puis commence la ronde des accueils de journalistes qui viennent tour à tour découvrir le jardin Cacharel. Commence pour moi un tourbillon un peu étrange où je salue et discute avec les filles (petit nom affectueux  pour les journalistes) que je connais bien ou un peu moins. Certaines me reconnaissent, d’autres pas. Pour mémoire, j’ai les cheveux très courts, un teint probablement fatigué et, très honnêtement, suis moins “en train” que d’habitude. Je ressens une douce chaleur de la part de ces filles avec qui j’entretiens des rapports professionnels. Touchées, attentives, surprises, elles ont toutes une jolie façon de me témoigner leur affection, leur soutien. Certaines m’invitent même à fumer une cigarette dans leur bureau… chuuut! Je tiens le coup toute la matinée et repars dans ma maison, fatiguée, émue et triste d’être “à l’écart” de cet événement monté par moi-même et auquel je ne pourrais assister jusqu’au bout!Mais tout çà n’est pas bien grave, je dois m’occuper de moi, de moi et … de moi! Je l’ai d’ailleurs consigné dans mon Entretien de Fin d’Année chez L’Oréal dans la case “objectifs 2011″ : me soigner. Donc entre autres petits désagréments du traitement de ce cancer, nous avons le lymphocelle. Oèdème post opératoire qui se forme au niveau des ganglions. L’interne que j’ai vu pendant ma 1ère cure à Saint Louis m’a prescrit 30 séances de kiné avec rééducation et drainage lympathique pour accélerer la remise en marche du bras gauche qui, il est vrai, ne fonctionne plus exactement comme avant. C’est parti, donc pour 2 séances par semaine chez le kiné. Une jeune femme super sympa qui connait le sujet et qui, comme beaucoup d’interlocuteurs à qui je dévoile ma maladie, me confie qu’elle a beaucoup, beaucoup de patientes dans mon cas…. Super… Massage léger du bras, drainage lymphatique (çà aussi, maintenant je sais ce que c’est) et quelques exercices d’étirement et hop! retour à la maison, où je fais chaque jour 5 minutes d’étirements du bras, en plus. Je verrais plus tard qu’à trop forcer pour aller plus vite, on ralentit le tout et on se fait du mal…Au cours des 3 semaines qui me séparent de la 2ème séance, je découvrirai un autre truc très sympa : la chute des cheveux. Comme prévu, le casque n’a pas marché et dans la voiture qui nous ramène d’une séance de ciné avec mon Homme et Pounette, mes cheveux glissent par poignées entières à travers mes doigts! Au secours…


Actions

Informations





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 20 articles | blog Gratuit | Abus?